PMA : le suivi médical des homosexuelles fait débat

le
0
De nombreuses homosexuelles font se faire inséminer à l'étranger. Mais elles bénéficient d'un suivi en France avant et pendant la grossesse.

Alors que la ministre de la Santé, Marisol Touraine, vient de rappeler à l'ordre les médecins français, la question du suivi médical en France des femmes homosexuelles qui ont recours à une procréation médicalement assistée (PMA) à l'étranger s'invite aussi dans le débat.

Aujourd'hui, la PMA n'est légalement ouverte en France qu'aux couples hétérosexuels. Dans la pratique, de nombreuses lesbiennes vont donc à l'étranger, le plus souvent en Belgique ou en Espagne, pour avoir recours à une insémination artificielle avec un don de sperme. Or, avant et après l'insémination, ces femmes qui ne répondent pas aux critères nationaux de la PMA sont souvent suivies par des gynécologues français. Concrètement, les médecins prescrivent les traitements de stimulation ovarienne, surveillent l'évolution des follicules et les dosage...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant