PMA : le Conseil économique et social refuse de trancher

le
0
En février dernier, le CESE avait déjà ignoré les 700.000 signatures lui demandant de se saisir du projet de loi Taubira.

Il s'est autosaisi, mais aussitôt autocensuré. Les débats autour du mariage homosexuel ayant «mis sur le devant de la scène le constat de mutations importantes de l'institution familiale», le Conseil économique social et environnemental (CESE) avait décidé, le 26 février, d'une autosaisine sur les «évolutions contemporaines de la famille et leurs conséquences en matière de politiques publiques». Juste après avoir jugé irrece­vables les 700 000 signatures déposées par les opposants au mariage gay, qui réclamaient une saisine sur le projet de loi Taubira.

Alors que le gouvernement prépare une loi sur la famille, il s'agissait d'établir «un état des lieux aussi complet que pos­sible, pouvant nourrir la réflexion de la puissance publique». Mais l'avis voté mardi (104 pour, 53 abstentions, 19 contre) est très controversé.

«Tout étai...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant