Plusieurs réformes adoptées

le
0

La FIFA a réuni vendredi toutes les Fédérations en congrès extraordinaire pour élire dans l'après-midi son nouveau président. Dans la matinée, les Fédérations ont accepté de réformer l'organisation.

Les Fédérations de football ont dit oui. Oui à la proposition d’amendement des statuts de la Fédération Internationale de Football Association. La FIFA a organisé un congrès extraordinaire vendredi pour élire le président de la FIFA, mais pas seulement. A l’ordre du jour également, la question de réformer ou non l’organisation pour « créer un système de gouvernance plus fort », comme l'a expliqué le président intérimaire de l’association internationale de football, Issa Hayatou. Après avoir fait l’appel pendant près d’un quart d’heure, la FIFA a constaté l’absence de deux Fédérations, le Lichtenstein et Luxembourg. Les votes se sont donc faits sans eux.

Les feux sont au vert pour les réformes

A l’aide de petites télécommandes, les Fédérations ont répondu favorablement (89% des voix) au projet de réforme des statuts de la FIFA. Pour voter le principe était simple. La question était posée à l’oral tout en étant lisible sur un rétroprojecteur. Les membres des fédérations avaient exactement dix secondes pour se décider. Pour voter oui, il fallait appuyer sur le bouton vert, la touche jaune concernait les personnes qui souhaitaient s’abstenir et pour répondre par la négative, il fallait presser le bouton rouge. Une autre décision importante a été prise. A présent, la durée des fonctions devrait être limitée à trois mandats de quatre ans pour le président de la FIFA, ainsi que pour tous les membres du conseil de l'organisme.


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant