Plusieurs quartiers d'Alger secoués par de violentes émeutes 

le
0
Cet accès de fièvre a été déclenché par une hausse brutale des prix de produits de base, notamment l'huile et le sucre. Les manifestations trouvent aussi écho en Kabylie.

Alger retient son souffle. Après de premiers troubles dans le quartier populaire de Bab el-Oued mercredi soir, de nombreuses autres parties de la capitale ont été touchées par des émeutes jeudi dans le centre et la périphérie, amenant nombre de commerces à baisser leurs rideaux dès le début de l'après-midi.

Le quartier huppé d'El Biar situé sur les hauteurs a été pris d'assaut par une quarantaine de jeunes armés de sabres qui se sont attaqués à de nombreuses boutiques. Ils ont saccagé un restaurant et vidé une bijouterie en emportant un important butin selon les habitants du quartier, avant de se retrouver encerclés par les forces de sécurité.

A Bab el-Oued, point de départ traditionnel des émeutes, la police lourdement armée et venue en nombre dès la fin de l'après-midi a dû faire usage de canons à eau et de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. De petits groupes se sont ensuite positionnés en de nombreux endroits face aux policiers mais auc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant