Plusieurs pistes après les menaces contre des lycées alsaciens

le
0

STRASBOURG (Reuters) - Aucune charge n'a été retenue contre les deux jeunes hommes interpellés samedi matin à Autun (Saône-et-Loire) dans l'enquête sur des menaces de fusillade dans un lycée lancées par un internaute en Alsace, a-t-on appris de source judiciaire.

L'audition de ces deux frères d'une vingtaine d'année, dont l'un est étudiant à Strasbourg, est terminée, a indiqué à Reuters le vice-procureur de Strasbourg, Claude Palpacuer.

"C'est une piste mais il y en a bien d'autres à exploiter", avait-il précisé plus tôt dans la matinée en évoquant ces deux interpellations.

Plusieurs centaines de gendarmes et de policiers ont été mobilisés vendredi et samedi matin dans le Bas-Rhin pour surveiller les 59 lycées du département et tenter d'identifier l'internaute qui a menacé de s'y suicider en commettant un massacre.

Ce message de menace a été publié mardi dernier sur un forum d'un site de jeux vidéo en ligne. L'enquête a révélé qu'il avait été posté depuis un cybercafé strasbourgeois.

Une photo extraite du système de vidéosurveillance de l'établissement montre un tout jeune homme portant une capuche sur la tête.

Gilbert Reilhac, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant