Plusieurs médicaments frisent la rupture de stocks

le
0
L'Académie de pharmacie alerte sur un phénomène de plus en plus fréquent.

Chaque matin, Philippe Liebermann, pharmacien à Strasbourg, ouvre avec une pointe de fébrilité le carton de médicaments qui lui a été livré. «C'est chaque fois une surprise par rapport à ma commande de la veille. Je ne sais jamais quel médicament va manquer complètement ou partiellement!» La seule chose dont il est sûr, c'est qu'il va manquer des choses. Le comble pour l'un des domaines les plus régulés au monde et, à en croire l'Organisation mondiale de la santé, l'un des systèmes les plus performants. L'Académie de pharmacie devrait taper du poing sur la table mercredi prochain, en publiant de nouvelles recommandations pour mettre fin à une situation dangereuse.

Comment en est-on arrivé là? Il faut distinguer différentes ruptures de stocks. «Les plus embêtantes, témoigne le Pr Alain Astier, chef du pôle de pharmacie des hôpitaux universitaires Henri-Mondor, à Paris, ce sont les r...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant