«Plusieurs journalistes français ont été enlevés en Syrie»

le
0
Les portraits de Didier François et Edouard Elias, enlevés il y a un mois alors qu'ils travaillaient pour Europe 1, vont être affichés sur la façade de la radio. Florence Aubenas, à la tête de leur comité de soutien, entend mobiliser l'opinion sur leur situation et celle de la presse en Syrie.

Le 7 juin dernier, Europe 1 annonçait être sans nouvelle depuis 24 heures des journalistes français Didier François, grand reporter au sein de la radio, et Edouard Elias, photographe. Les deux hommes avaient été interceptés la veille par des hommes armés et cagoulés alors qu'ils faisaient route vers Alep, la grande ville du nord-ouest de la Syrie.

Un mois plus tard, le comité de soutien aux deux hommes (et à tous les journalistes enlevés dans le pays comme le mentionne l'intitulé dudit comité) organise ce mardi une première action symbolique: à Paris, les portraits des deux journalistes vont être élevés sur la façade de la station de radio. Un rassemblement est pr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant