Plusieurs dispositifs coûteux à disposition des 18-25 ans

le
2
La « garantie-jeune », ciblée sur les 18-25 ans très éloignés de l'emploi, s'ajoute à une série de dispositifs mis en place depuis l'élection de François Hollande. Michel Sapin, le ministre du Travail, a assuré lundi que « ces aides ne se superposent pas ». Mais le public y perd son latin…
• Emplois d'avenir

Les emplois d'avenir, qui sont une forme de contrat aidé, sont destinés aux 16-25 ans qui ont «décroché» en abandonnant leurs études, mais qui, à la différence du public de la garantie-jeune, ne sont pas désociabilisés. «Ce sont des jeunes qui, certes, n'ont pas une vision claire de leur avenir comme peuvent l'avoir des apprentis, mais qui sont déterminés», a précisé Michel Sapin lundi, devant l'Association des journalistes de l'information sociale (Ajis). En signant un emploi d'avenir, ils bénéficient d'un travail à temps plein, essentiellement dans le secteur public, souvent pour trois ans, ainsi que d'une formation.

Pour l'instant, ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2734309 le mardi 1 oct 2013 à 08:53

    Cette équipe de bras cassés est vraiment généreuse avec le pognon des autres. Seule chance infime de ne pas prendre une déculottée aux élections qui se profilent !

  • M2734309 le mardi 1 oct 2013 à 08:49

    1 actif nourrit 4 fainéants