Plusieurs centaines de CRS et gendarmes envoyés à Toulouse

le
1

PARIS (Reuters) - Le gouvernement a décidé d'envoyer plusieurs centaines de CRS et gendarmes mobiles à Toulouse et dans sa région pour renforcer la sécurité des établissements confessionnels après la mort lundi de trois élèves et d'un enseignant d'une école juive, tués par balles, a-t-on appris auprès du ministère de l'Intérieur.

Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a adressé après cette fusillade une circulaire aux préfets sur l'ensemble du territoire leur demandant de sonder les responsables des diverses confessions sur leurs besoins en matière de sécurité, a précisé à Reuters le porte-parole du ministère.

Compte tenu des événements de lundi, les écoles juives sont l'objet d'une attention particulière -renforcement des patrouilles, mise en place de gardes statiques, etc.- a ajouté Pierre-Henry Brandet.

Trois enfants de trois ans et demi, six ans et huit ans et un professeur ont été abattus dans un établissement scolaire juif de Toulouse par un homme qui s'est enfui en deux-roues. Un adolescent de 17 ans a également été grièvement blessé.

Claude Guéant est allé en urgence à Toulouse où le président Nicolas Sarkozy a dit avoir demandé au ministre de l'Intérieur de rester "le temps qu'il faut".

Selon Pierre-Henry Brandet, plusieurs compagnies de CRS et de gendarmes mobiles ont été envoyées à Toulouse, ainsi que des renforts d'enquêteurs, notamment de la police judiciaire de Bordeaux, de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) et de la Sous-direction anti-terroriste (SDAT).

Emmanuel Jarry, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7361806 le lundi 19 mar 2012 à 18:12

    Attention ! ils sont casqués et en deux roues