Plusieurs candidats pour racheter Galliano

le
0
Christian Dior, propriétaire de la griffe personnelle de son ex-créateur, licencié après ses propos racistes, a reçu des manifestations d'intérêt. Mais il a décidé de ne pas vendre avant le procès de John Galliano

À son débarquement d'un avion à Los Angeles, dimanche soir, John Galliano s'est fait insulter par un photographe. Accusé d'avoir tenu des propos racistes et antisémites à Paris en février sous l'emprise de l'alcool, licencié de son poste chez Dior, le créateur de mode n'est pas près de la réhabilitation. Autant d'incertitudes qui pèsent également sur l'avenir de la griffe propre éponyme du designer. Et pourtant, Christian Dior, qui en avait acquis 87% du capital pour 17 millions d'euros en 2008, a reçu plusieurs manifestations d'intérêt de candidats à son rachat.

Des propositions spontanées

Le groupe de luxe de Bernard Arnault avait pris la majorité du capital de la maison John Galliano quand le créateur avait été nommé chez Givenchy puis chez Dior. Aucun processus de vente en bonne et due forme n'a été lancé, mais un avocat a été chargé d'étudier les propositions spontanées.

Parmi les repreneurs intéressés figurent certains des partenaires de la mar

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant