Plusieurs blessés dans des manifestations à Bahreïn

le
0

MANAMA, 6 janvier (Reuters) - Plusieurs personnes ont été blessées lors de heurts entre les forces de l'ordre et des manifestants réunis à Manama, la capitale de Bahreïn, après l'arrestation d'un dirigeant de l'opposition, indiquent des témoins. Les protestataires dénonçaient l'arrestation le 28 décembre du cheikh Ali Salman, secrétaire général du parti chiite Wefaq et représentant religieux qui avait conduit une manifestation contre les élections de novembre dernier boycottées par l'opposition. Le défilé qui réunissait des hommes et des femmes a pris une tournure violente lorsque les manifestants sont arrivés dans le quartier d'al Balad al Kadim où vivait le cheikh Salman. Wefaq est le plus important parti politique de l'émirat mais l'alliance des formations sunnites au parlement leur permet de conserver le pouvoir. "Des dizaines de personnes ont été blessées" par les forces de l'ordre, a indiqué la formation d'opposition qui a posté et diffusé plusieurs photos de ces incidents. Le ministère public a demandé dimanche le maintien en détention pendant 15 jours du cheikh Salman le temps de permettre la conduite d'une enquête. Majoritaires à Bahreïn, les chiites demandent des réformes et un partage plus étendu du pouvoir avec les sunnites. Les autorités du royaume ont fermement réprimé les mouvements de contestation lors du printemps arabe en 2011. (Farisha Saeed; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant