Plusieurs arrestations après l'attentat à la bombe au Koweït

le , mis à jour à 03:47
0

KOWEIT CITY, 28 juin (Reuters) - Les autorités koweïtiennes ont arrêté plusieurs personnes soupçonnées d'être impliquées dans l'attentat suicide commis vendredi contre une mosquée chiite et qui a fait 27 morts dans la capitale de l'émirat, dont un homme soupçonné d'avoir transporté le kamikaze sur les lieux, rapporte dimanche l'agence de presse Kuna. Citant le ministère de l'Intérieur, l'agence précise que le chauffeur présumé est un résident illégal du nom d'Abdel-Rahman Sabah Aidan. Une source proche des services de sécurité a évoqué samedi de "nombreuses arrestations de personnes soupçonnées d'avoir des liens avec le kamikaze". Le quotidien local Al Kabas, citant la sécurité de l'Etat, rapporte que trois personnes sont soupçonnées d'être impliquées dans l'attaque. L'attentat suicide commis contre la mosquée Imam al Sadek dans le quartier de Sawaber, dans la partie orientale de Koweït City, a été revendiqué par l'organisation Etat islamique (EI), qui s'est également attribué la responsabilité du carnage commis le même jour dans la station balnéaire de Sousse, en Tunisie. L'attentat contre la mosquée chiite de Koweït City est le plus meurtrier commis depuis des années dans un Etat du Golfe. Selon le ministère koweïtien de l'Intérieur, plus de deux cents personnes ont été blessées. Des milliers de personnes ont assisté samedi aux funérailles des victimes. Le cortège a défilé entre la mosquée Hadj Ibrahim al Hasji Hussein al Maraafi et le cimetière. "Pas de sunnites, pas de chiites, un seul islam !", "A bas Daech !", scandait la foule, en utilisant l'acronyme qui désigne l'Etat islamique. (Ahmed Hagagy et Ahmed Tolba avec William Maclean à Dubai; Pierre Sérisier, Guy Kerivel et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant