Plus-values immobilières : nos astuces pour payer moins d'impôts

le , mis à jour le
3

La taxation des plus-values immobilières coûte cher. Parce que les prix des logements se sont envolés ces dernières années et parce que la fiscalité a été durcie. Avant 2012, ces plus-values étaient exonérées après quinze ans de détention du bien. Dorénavant, elles le sont au bout de vingt-deux ans au titre de l’impôt sur le revenu et au bout de trente pour les prélèvements sociaux. Voici trois moyens de payer moins d’impôts à la revente.

1) Faire les bons choix fiscaux

Calculer le montant d’une plus-value immobilière est extrêmement simple : faites la différence entre le prix d’achat du bien et le prix de vente escompté. Pour payer moins d’impôts, vous pouvez vendre votre bien moins cher, mais ce n’est sûrement pas votre objectif. Majorer artificiellement le prix d’acquisition pour diminuer la plus-value à décla­rer est une fraude à laquelle le fisc est attentif. Com­ment faire ? Le prix est en effet connu puisqu’il apparaît dans l’acte d’achat, ou dans l’acte de donation ou de succession si le bien vous a été transmis. Mais vous pouvez rester la légalité pour valoriser le prix de revient du bien.

• Majorez le prix d’achat des frais liés à l’acquisition

Si vous avez acheté le bien immobilier que vous vendez, vous pouvez majorer forfaitairement le prix d’acquisition de 7,5 % sans fournir de justificatif, ou opter pour les frais réellement supportés (les frais de

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Spineur il y a 10 mois

    Ne rien acheter en France et la quitter au plus vite...

  • sibile il y a 10 mois

    ou plutot n'acheter que sa résidence principale

  • faites_c il y a 10 mois

    La solution pour ne payer aucune plus-value immobilière, ne pas vendre et surtout ne pas acheter!