Plus qu'un simple test

le
0

Une ville (New York) que beaucoup des joueurs apprécient, un stade (Red Bull Arena) porte bonheur et des joueurs et un staff (Luyindula, Houiller) qui ont déjà porté ses couleurs. L'OL arrive presque en terrain conquis pour son second match amical de l'été contre les New York Red Bulls ce mercredi à 2h00 du matin (heure française). Si le match est avant tout une nouvelle étape dans la préparation de la saison 2013-14, il est aussi un bon moyen de vivre un moment de fête entre deux équipes qui ont finalement quelques points communs. A quelques heures du coup d'envoi, Rémi Garde prend en tout cas ce test avec le plus grand sérieux. « Il nous reste peu de matchs avant la reprise officielle, a-t-il confié sur le site officiel de l'OL. Je réfléchis encore à ce que je vais faire en sachant que personne ne peut jouer 90 minutes. Je verrai pour trouver les bonnes solutions. Mais je vais monter en exigence dans la prestation, l'envie de gagner. C'est important de marquer, de ne pas prendre de but, de gagner pour la confiance. Le groupe a toujours une bonne implication, les bonnes réponses à ce qu'on lui demande. »

Ghezzal douteux, Briand sur le départ

Entre deux moments de détente (ndlr : les joueurs ont eu droit à une visite de la ville en hélicoptère et en bateau), les Lyonnais ne chôment pas. Loin d'être ici en touristes, Lisandro et consorts s'activent dans la préparation physique pour être fin prêts le jour J. A base de séances intenses, de réveils musculaires poussés et d'entraînements dynamiques, les préparateurs physiques du club font tout pour pousser les joueurs dans leurs derniers retranchements. Il n'est cependant pas question de les « cramer », simplement de les confronter à un rythme poussé pour évaluer leur degré de résistance. Et lancer dans le grand bain Miguel Lopes, la dernière recrue lyonnaise. Pour le moment, un seul homme, Rachid Ghezzal, semble avoir du mal à suivre. Le milieu de terrain offensif est perturbé par des ampoules et semble mal gérer l'accumulation des séances. Pour Jimmy Briand, qui répond bien aux attentes, le constat est malheureusement inéluctable. « Les choses sont claires, a confirmé l'entraîneur lyonnais. On a discuté tous les deux. Il est là, il travaille. En attendant de trouver un club. »

Les retrouvailles avec Peguy Luyindula et Gerard Houiller

L'an passé, à quasi pareille époque (ndlr : le 28 juillet 2012), l'OL avait remporté le Trophée des Champions dans ce même stade aux dépens de Montpellier. Cette année, le match a beaucoup moins d'importance mais les ingrédients devront être les mêmes pour accumuler de la confiance. Face à Peguy Luyindula, qui a porté le maillot lyonnais entre 2001 et 2004, et Thierry Henry, le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France, l'OL n'aura pas la partie facile. D'autant que la franchise américaine est au c?ur de sa saison (ndlr : 3eme de la Conférence Est et 6eme des deux Conférences) pendant que le troisième du dernier championnat de Ligue 1 n'a pas encore débuté la sienne. Et comme si cela ne suffisait pas, dans le camp adverse, il y aura un espion de choix. Gérard Houiller, le directeur technique des Red Bulls, a dirigé Lyon entre 2005 et 2007. Une autre époque certes mais un atout tout de même pour la formation américaine. Le match n'en aura que plus de saveur.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant