Plus de traitement de faveur pour l'économie ukrainienne-Medvedev

le
0

MOSCOU, 15 décembre (Reuters) - Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev prévient dans une tribune publiée lundi que l'économie ukrainienne va subir les conséquences du rapprochement de Kiev avec l'Union européenne, Moscou n'ayant plus l'intention de lui accorder de "traitement de faveur". Après des années d'accords à tarifs préférentiels avec le régime du président pro-russe déchu Viktor Ianoukovitch, en particulier dans le domaine gazier, la Russie entend désormais établir une relation économique avec son voisin sur une base purement "rationnelle et pragmatique" en faisant passer ses intérêts en premier. "Nous n'allons plus soutenir l'économie ukrainienne. Ca a été un fardeau pour nous et pour être honnête, nous en avons assez", écrit Dmitri Medvedev dans la Nezavissimaya Gazeta, un journal privé. La tribune du Premier ministre russe est publiée alors que son homologue ukrainien Arseni Iatseniouk est en déplacement à Bruxelles. Selon Dmitri Medvedev, les difficultés financières de Kiev vont s'aggraver en raison du rapprochement avec l'UE, qu'il taxe de "néo-colonialisme" à l'égard de l'Ukraine. Estimant que l'industrie ukrainienne aura le plus grand mal à respecter les standards européens et que le marché ukrainien sera envahi par les produits européens de meilleure qualité après l'entrée en vigueur de l'accord d'association entre Kiev et les Vingt-Huit, le chef du gouvernement russe dit entrevoir la possibilité d'un effondrement économique et social de son voisin. Répétant les mises en garde du président Vladimir Poutine, il prévient que la Russie et les membres de son union douanière (Biélorussie et Kazakhstan) vont réduire leurs importations en provenance d'Ukraine, ce qui devrait constituer un manque à gagner de 15 milliards de dollars pour Kiev. Il ajoute que Moscou va appliquer de nouvelles règles très strictes en matière de visa pour les Ukrainiens travaillant en Russie, prédisant dans ce domaine des pertes de revenus de 11 à 13 milliards de dollars. (Timothy Heritage; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant