Plus de la moitié de la population mondiale privée d'Internet

le
0

Dans de nombreux pays du globe, se connecter à Internet relève désormais de l'évidence, quand il ne s'agit pas d'une addiction. Cette réalité ne doit pas toutefois en occulter une autre : en 2016, plus de la moitié de la population mondiale reste dépourvue de connexion, faute de budget, selon un rapport de l'ONU publié ce mardi. 

 

En effet, selon l'Union internationale des télécommunications (UIT), 3,9 milliards de personnes sur les 7,4 milliards d'habitants de la planète n'ont pas accès à Internet. L'UIT souligne que le principal obstacle est le coût de l'accès au haut débit, qui a certes baissé globalement au cours de la dernière décennie, mais reste «clairement inabordable» dans de nombreux pays pauvres.

 

En 2008, le prix moyen d'une connexion fixe à haut débit dans le monde était de 80 dollars (75 euros) par mois, un tarif qui a chuté à 25 dollars l'an dernier, selon l'organisation. Mais dans les pays les plus pauvres, un abonnement mensuel avec un seul giga coûte encore plus de la moitié du salaire annuel. 

 

 

Le mobile, arme de connexion massive ? 

 

L'essor global de la téléphonie mobile semble pouvoir offrir une solution, alors que, selon l'UIT, 84% de la population mondiale se trouve en capacité technique de se connecter via des réseaux mobiles. Mais pour beaucoup d'acheteurs potentiels, le prix du téléphone, plus que l'abonnement mensuel, reste le principal obstacle à l'accès à Internet, précise le rapport.

 

Alors qu'il y a presque autant d'abonnements de portables dans le monde que d'habitants, jusqu'à 40% de personnes dans certaines régions ne possèdent ou n'utilisent pas ce genre de téléphone. Dès lors, les statistiques sur la connectivité sont biaisées. L'UIT souligne par exemple que les abonnements de portables, longtemps considérés comme un indicateur, ne reflètent plus de façon fiable l'utilisation réelle des téléphones mobiles.

 

«En 2016, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant