Plus de la moitié de la dette allemande inéligible au QE de la BCE

le
0
    LONDRES, 27 juin (Reuters) - Plus de la moitié des emprunts 
d'Etat allemands ne peuvent plus être éligibles au programme de 
rachat d'actifs de la Banque centrale européenne (BCE) parce que 
leur rendement est inférieur à son taux de dépôt, lit-on dans 
une étude du gérant de fortune suisse Pictet. 
    Pictet écrit qu'une proportion sans précédent de 57% des 
emprunts allemands dans la fourchette d'échéances de deux à 30 
ans choisie par la BCE donnent un rendement inférieur au taux de 
dépôt qui est de -0,4%.  
    La proportion était de 45% en février et de 50% il y a près 
de deux semaines. 
    Si la BCE n'assouplit pas ses propres critères d'éligibilité 
elle court le risque de se retrouver à court d'obligations 
émises par certains pays de la zone euro, dont l'Allemagne, sa 
première puissance économique et son emprunteur au niveau de 
risque le plus bas. 
    Le vote favorable au Brexit de la semaine dernière exerce 
une pression baissière encore plus prononcée sur les rendements 
obligataires allemands, la dette souveraine allemande étant très 
recherchée par des investisseurs désespérément en quête de 
valeurs jugées sûres. 
    Le rendement du Bund à 30 ans  DE30YT=TWEB  perdait 11 
points de base à 0,38% en matinée.  
      
 
 (Dhara Ranasinghe, Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant