Plus de candidat français pour la tête du Conseil de l'Europe

le
0
LE CANDIDAT FRANÇAIS JEAN-CLAUDE MIGNON N?EST PLUS EN LICE POUR LA TÊTE DU CONSEIL DE L?EUROPE
LE CANDIDAT FRANÇAIS JEAN-CLAUDE MIGNON N?EST PLUS EN LICE POUR LA TÊTE DU CONSEIL DE L?EUROPE

STRASBOURG (Reuters) - La candidature du député UMP Jean-Claude Mignon au poste de secrétaire général du Conseil de l'Europe a été rejetée vendredi par le Comité des ministres de l'organisation.

Les représentants des Etats n'ont retenu que deux candidatures sur les trois enregistrées en décembre, celle du secrétaire général sortant, le social-démocrate norvégien Thorbjorn Jagland, et celle de la libérale allemande Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, a-t-on appris auprès du Conseil.

Tous deux ont occupé des fonctions gouvernementales dans leur pays, contrairement à Jean-Claude Mignon.

Le nouveau secrétaire général sera élu en juin, pour cinq ans, par un vote de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe que le Français a présidée de 2002 à 2013 et où il siège toujours.

Le choix du Comité des ministres est conforme aux règles tacites qui se sont imposées depuis un rapport sur l'avenir du Conseil de l'Europe présenté en 2006 par le Premier ministre luxembourgeois de l'époque, Jean-Claude Juncker.

Pour remédier à la perte de notoriété et d'influence l'organisation de défense de la démocratie et des droits de l'homme, qui réunit 47 Etats mais souffre du rôle croissant joué par l'Union européenne, il avait suggéré de choisir le secrétaire général parmi d'anciens chefs d'Etat ou de gouvernement.

Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant