Plus de blé l?an prochain en Russie, moins d'avoine

le
0

Commodesk - Selon ZAO Rusagrotrans, le principal service de transport de grain russe par rail, la production de céréales de la Russie en année de commercialisation 2013-2014 pourrait atteindre 85 millions de tonnes, dans une fourchette de plus ou moins dix millions de tonnes.

Le transporteur se base sur les 16,4 millions d'hectares semés en blé cet hiver, 700.000 hectares de plus qu'à l'hiver 2011-2012. Les prix plus rémunérateurs des céréales pourraient inciter les paysans à semer un million d'hectares de plus au printemps prochain.

L'Institut d'études de marché agricoles Ikar prend en compte la sécheresse, qui pourrait réduire de 20 à 25%  la récolte à Stavropol et Krasnodar, et sur la Volga, parce que les semis d'hiver n'ont pas levé. Ikar table sur 83 millions de tonnes de céréales en 2013-2014.

En avoine, la récolte diminuerait de 5,3 à 4 millions de tonnes, en raison de la météo défavorable dans l'Oural, la Volga et en Sibérie, d'après Irina Glazounov, directrice adjointe de l'Institut.

La Russie a récolté, jusqu'à maintenat, 73 millions de tonnes de céréales, toutes variétés confondues, d'après le ministère de l'Agriculture.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant