Plus de 700 Britanniques partis en Syrie, la moitié sont rentrés

le , mis à jour à 17:44
0

LONDRES, 14 mai (Reuters) - Plus de 700 Britannique se sont rendus en Syrie et plus de la moitié d'entre eux sont revenus au Royaume-Uni où ils constituent une menace pour la sécurité, a dit jeudi la police. Mark Rowley, officier en charge du contre-terrorisme, a également dit qu'un nombre record de 338 arrestations pour des faits de liés au terrorisme avaient eu lieu en 2014, un tiers de plus que l'année précédente. Pour près de la moitié d'entre elles, elles étaient liées au conflit en Syrie. Sur les 700 Britanniques à s'être rendus en Syrie, une proportion non-négligeable a probablement tenté de rejoindre les rangs de l'organisation de l'Etat islamique qui s'est emparée de vastes territoires à cheval sur la Syrie et l'Irak. "(L'EI) et d'autres groupes terroristes cherchent à s'en prendre directement au Royaume-Uni, encourageant des citoyens britanniques à se rendre en Syrie pour combattre et s'entraîner, et cherchent, par le biais de campagnes de propagande, à convaincre des individus de commettre des attaques violentes sur le sol britannique", a-t-il dit. Ces personnes font susceptibles s'en prendre aux intérêts britanniques de nombreuses manière, qu'il s'agisse de "loups solitaires" ou d'attaques plus sophistiquées et ambitieuses coordonnées par des réseaux organisés. Parmi les Britanniques qui ont rejoint les rangs des groupes djihadistes, figure Mohammed Emwazi, natif du Koweït, surnommé "Djihad John" par les médias, et qui est apparu sur des vidéos montrant la décapitation d'otages occidentaux. (Michael Holden,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant