Plus de 63% des jeunes ont du mal à se loger à Paris

le
7
David Davis/shutterstock.com
David Davis/shutterstock.com

(Relaxnews) - L'Adil 75 (Agence départementale d'information sur le logement) a publié son enquête de novembre 2012 sur le Logement des jeunes à Paris. Le constat est sans appel : s'installer dans la capitale relève du parcours du combattant.

Près de 500 personnes âgées de 18 à 30 ans, venues consulter l'Adil75 dans le cadre de ses permanences juridiques, ont répondu à cette enquête sur Le logement des jeunes à Paris de novembre 2012.

Les résultats révèlent notamment que le coût reste le principal obstacle pour cette population.

Bien que le parc privé soit le parc d'accueil privilégié, 63,3% des interrogés ont été confrontés à des difficultés pour louer un logement. De plus, le fort taux de célibataire dans cette catégorie d'âge rend moins probable le partage des frais, alors que les petites surface sont les plus chères au mètre carré. Autre freins souvent importants à ajouter : celui de la problématique des cautions et garanties exigées.

Face au niveau de loyer demandé, 58% des sondés considèrent disposer de ressources insuffisantes pour louer un logement. Le manque de solvabilité règne dans un marché immobilier des plus tendus, face à des bailleurs qui réclament, en général, des revenus qui représentent trois à quatre fois le montant du loyer.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • daveb650 le lundi 26 nov 2012 à 12:38

    Il faut travaille sur la "BEC" (boite en carton) afin de remedier definitivement au probleme de logement des jeunes qui demarrent.

  • titi18 le jeudi 22 nov 2012 à 13:46

    Il n' y a pas la place pour tout le monde, c'est donc l'offre et la demande qui fient le prix. Et puis d'ailleurs pourquoi Paris, ville polluée, beaucoup d'étrangers et appartement insalubre. Les jeunes feraient mieux d'aller voir ailleurs et d'apprendre à découvrir d'autres contrées au lieu de se tasser tous à Paris qui devient invivable et insalubre.

  • M2941863 le jeudi 22 nov 2012 à 12:46

    La bonne question : Pourquoi Paris !! ?? Il y a des villes en Ile-de-France nettement supérieures à Paris en qualité de vie et très bien desservie par le train pour être à 40mn de Paris direct Montparnasse. Alors les jeunes feraient bien de se bouger et revoir "leurs désirs"... Paris est vivable dans certains arrondissements seulement et ce sont les + chers car la population n'y est pas à risques ...

  • 11881561 le jeudi 22 nov 2012 à 11:17

    1000 RECCOS Saasfee !

  • SaasFee le jeudi 22 nov 2012 à 07:38

    2. Paris exclue les jeunes, Paris exclue les classes populaires, Paris exclue les familles avec enfants, Paris exclue ceux qui ont besoin d'une voiture pour travailler. Quel pourcentage de la population Paris n'exclue plus ? Les createurs des richesses et emplois de demain se situent majoritairement dans quelle population : celle qui est exclue, ou l'autre ??? La prosperite de demain se batti aujourd'hui. Je suis tres inquiet pour Paris à moyen terme

  • SaasFee le jeudi 22 nov 2012 à 07:34

    1. Paris va decliner inéluctablement. Le boulevard est tout tracé. Une ville qui exclue ne peut pas prosperer. Elle me fait penser à ces "fins de race", ces rejetons de bonne famille qui generation apres generation, à force de facilité et de consanguinuité sociale, se retrouvent hors du temps, mènent une vie chimérique et dilapident ce qui restait de patrimoine familial. Laissant ainsi la place aux nouveaux riches, qui deviendront a leur tours les personnes respectables puis les fins de race.

  • Al2175 le mercredi 21 nov 2012 à 20:05

    FILLON DEHORS