Plus de 4.600 décès de migrants en Méditerranée depuis début 2016

le
1
    GENEVE, 18 novembre (Reuters) - Au moins 365 migrants se 
sont noyés cette semaine en Méditerranée en tentant de gagner 
les côtes italiennes, a annoncé vendredi l'Organisation 
internationale pour les migrations (OIM). 
    Depuis le début de l'année, l'OIM a recensé 4.636 décès en 
mer, soit 1.000 de plus que sur l'ensemble de l'année 2015. 
    "C'est vraiment une catastrophe qui se déroule aux yeux de 
tous", a déclaré le porte-parole de l'OIM, Leonard Doyle. 
    Au cours de la semaine écoulée, six embarcations au moins 
ont chaviré, a-t-il précisé. Les dernières victimes étaient pour 
l'essentiel originaires d'Afrique de l'Ouest, sans doute de la 
Gambie, du Ghana, du Mali, du Nigeria et du Sénégal. 
    L'accroissement des décès en Méditerranée, entre les côtes 
libyennes et l'Italie, est en partie la conséquence de l'accord 
conclu en mars entre l'Union européenne et Ankara qui a eu pour 
effet de geler les passages entre la Turquie et la Grèce. 
    Il s'explique également par l'utilisation par les passeurs 
d'embarcations de plus en plus fragiles. 
    Toujours selon les bilans de l'OIM, quelque 343.598 
personnes sont arrivées en Europe depuis le début de l'année; 
l'an passé, à pareille époque, ils étaient 728.926. 
 
 (Stephanie Nebehay; Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le vendredi 18 nov 2016 à 23:57

    Comme le prouve ce forum, tout le monde s'en fout. On nous a trop fait le coup du "petit Aylan noyé sur une plage"...