Plus de 3000 migrants sont morts en Méditerranée en 2014

le
1
Plus de 3000 migrants sont morts en Méditerranée en 2014
Plus de 3000 migrants sont morts en Méditerranée en 2014

Avec 3 072 décès de migrants dans les eaux méditerranéennes depuis le mois de janvier, 2014 détient déjà le triste record d'année la plus meurtrière, selon un rapport fourni par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

C'est plus du double que lors du pic de 2011, année du Printemps arabe, avec 1 500 décès enregistrés sur les neuf premiers mois. Depuis l'an 2000, plus de 22 000 personnes ont trouvé la mort en tentant de rejoindre l'Europe via la Grande bleue. 

La majorité des migrants est décédée de noyade, d'asphyxie, de faim ou de froid selon ce même rapport de l'OIM, une organisation basée à Genève qui compte 156 membres. Ces migrants étaient originaires d'Afrique et du Moyen-Orient. 

 

«Il y a un an, le monde regardait avec horreur comment quelque 360 migrants avaient perdu la vie en tentant de nager vers les côtes de l'île italienne de Lampedusa. Malheureusement l'horreur ne semble pas prendre fin : jusqu'à 500 migrants ont péri au large de Malte quelques semaines avant la publication de ce rapport», a déclaré le directeur général de l'OIM, William Lacy Swing.

«Depuis un an, l'augmentation du nombre de morts s'explique surtout par la progression des morts en Méditerranée», explique l'OIM, qui reconnaît ne pas comprendre très bien cette tendance. Cela «reflète probablement une augmentation spectaculaire du nombre de migrants qui tentent de rejoindre l'Europe. Plus de 112 000 migrants en situation irrégulière ont été détectés par les autorités italiennes au cours des huit premiers mois de 2014, près de trois fois plus que dans l'ensemble de l'année 2013», considère l'OIM.

Ils fuient la Syrie, la Libye, l'Erythrée...

Les plus nombreux à être arrivés en Italie cette année sont les Syriens, dont le pays est ravagé par une guerre civile depuis plus de trois ans et demi, et les Erythréens. Ces derniers fuient leur pays pour échapper à la répression brutale du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 29 sept 2014 à 18:51

    Si l'UE avait un programme cohérent d'informations aux candidats, on n'arriverait pas à ce nombre de morts. Mais le non dit, le pot de miel français, attire les immigrés comme des mouches sur une ...... Criminels qu'ils sont en ne disant pas clairement plus aucun africain ne sera reçu sur le sol européen. Continuons dans cette utopie, il y a 1 milliard d'africains en attente......................