Plus de 300 morts recensés en Ukraine depuis la trêve-Onu

le
0

(Actualisé avec citation, contexte) GENEVE, 8 octobre (Reuters) - Le conflit lié à l'insurrection de séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine a fait au moins 3.660 morts depuis avril, dont au moins 331 recensés depuis l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu le 5 septembre, ont annoncé mercredi les Nations unies. De mi-avril, début de l'insurrection, au 6 octobre, il y a eu aussi 8.756 blessés dans l'est de l'Ukraine, précise Zeid Raad al Hussein à l'occasion de la publication du dernier rapport mensuel du Haut Commissariat de l'Onu aux droits de l'homme sur la situation dans ce pays. Même si les violences continuent de faire environ 10 morts par jour, il y en a nettement moins depuis que le cessez-le-feu est entré en vigueur, selon l'Onu. "La situation s'est améliorée avec le cessez-le-feu mais elle reste préoccupante", a déclaré Gianni Magazzeni, du Haut Commissariat de l'Onu aux droits de l'homme, lors d'une conférence de presse pour la présentation de ce rapport. Juste avant la trêve, les séparatistes ont bénéficié d'un afflux de combattants étrangers, dont d'anciens ou d'actuels soldats russes "en permission", alors qu'ils ne cessaient de reculer face aux forces ukrainiennes. Cette arrivée de combattants étrangers a été suivie fin août d'une augmentation du nombre de victimes civiles, selon ce rapport rédigé par neuf observateurs internationaux envoyés en mars en Ukraine. Selon ces derniers, les séparatistes, présentés dans les médias russes comme des défenseurs des régions de l'est de l'Ukraine face au "régime fasciste" de Kiev, "continuent à terroriser la population dans les secteurs qu'ils contrôlent". Ils "commettent meurtres, enlèvements et actes de torture" et s'emparent selon leur bon vouloir de propriétés et de commerces. Toutefois, le rapport fait aussi état de violations présumées des droits de l'homme de la part de certains bataillons de volontaires venus en appui de l'armée ukrainienne pour contrôler les territoires repris aux séparatistes en août. Parmi les morts du conflit, au moins 1.078 sont des soldats ou des volontaires ukrainiens, selon l'Onu, bien que "le recensement des victimes militaires ukrainiennes soit imprécis et incohérent". Le bilan comprend aussi environ 1.300 combattants séparatistes et civils dans la région de Donetsk et environ 842 à Louhansk et dans ses alentours. Il comptabilise aussi les 298 personnes qui se trouvaient à bord du Boeing de la Malaysia Airlines abattu le 17 juillet en survolant un territoire aux mains des séparatistes. (Robert Evans; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant