Plus de 3 milliards d'euros pour le TGV Le Mans-Rennes 

le
0
Eiffage signe son plus gros contrat en partenariat public-privé. À l'automne 2016, Rennes ne sera plus qu'à une heure et demie de Paris par TGV. Quant à Brest et Quimper, elles seront à trois heures de la capitale.

À Rennes

Marc Legrand, président d'Eiffage Rail Express, s'y engage: à l'automne 2016, Rennes ne sera plus qu'à une heure et demie de Paris par TGV. Quant à Brest et Quimper, elles seront à trois heures de la capitale pour environ 610 kilomètres de parcours, contre quatre heures et demie aujourd'hui. «Actuellement, la grande vitesse est effective sur seulement 30% de ces trajets. Avec la réalisation de la LGV, nous serons à 60%», indique-t-on chez Réseau ferré de France (RFF).

Signé jeudi, ce partenariat public-privé qui s'étend sur vingt-cinq ans et représente un montant total de 3,3 milliards d'euros est le contrat le plus important jamais signé par Eiffage. «À titre de comparaison, le viaduc de Millau représentait 400 millions d'euros», précise Marc Legrand.

Reste que l'élaboration du plan de financement, paraphé seulement le 13 juillet dernier, s'est avérée très complexe. Jouant un rôle moteur sur ce dossier, les présidents des conseils régionaux

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant