Plus de 3 h 45 de retard pour un Toulon-Orly !

le
1
Un avion d'Air France au sol (illustration).
Un avion d'Air France au sol (illustration).

Scène de la vie ordinaire mercredi après-midi à l'aéroport de Toulon-Hyères. Le vol AF 7507 devait décoller pour Paris à 16 h 55. Les passagers récupèrent leur carte d'embarquement qui précise que celui-ci se fera à 16 h 25 depuis la porte 2. Il est alors précisé que le vol est "à l'heure" : presque un miracle. L'avion n'est pas encore visible, mais pas de raison de s'inquiéter. Peu après 16 h 45, alors que la quasi-totalité des passagers sont en salle d'attente, une annonce nous apprend que notre vol a été dérouté sur Marseille, que nous embarquerons de cet aéroport à 19 heures, et que des bus nous attendent devant l'aérogare. On prie également les passagers voyageant avec des bagages de les récupérer sur les tapis roulants. Premier étonnement, ce déroutement était sans doute connu de longue date. Inutile de soumettre les passagers aux formalités de contrôles des bagages à main. Aucune explication officielle n'est fournie. Une hôtesse au sol finit par avouer à un groupe de clients d'Air France curieux que le vent souffle trop violemment. Certes, mais les rafales se déchaînent depuis la veille au soir...."Nous ne décollerons jamais à 19 heures de Marseille" Nous voici devant l'aéroport, un gros quart d'heure s'écoule avant que deux cars pointent le bout de leur carrosserie. Dans la pagaille, une dame raconte sur un ton à peine courroucé que le matin, alors qu'elle s'apprêtait à embarquer sur un Toulon-Paris, on a demandé à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1903733 le jeudi 23 oct 2014 à 10:30

    Hier et avant hier ore avant des vols sont arrivés à l'heure, vous n'en avez pas dit un mot.