Plus de 3.770 migrants morts en Méditerranée en 2015 - OIM

le
0
    NEW YORK, 31 décembre (Thomson Reuters Foundation) - Plus de 
3.770 migrants et réfugiés sont morts en 2015 en franchissant la 
mer Méditerranée pour tenter de gagner l'Europe, un chiffre en 
hausse par rapport à 2014, rapporte jeudi l'Organisation 
internationale pour les migrations (OIM). 
    La plupart de ces décès sont survenus dans la partie 
centrale de la Méditerranée, une route utilisée par les passeurs 
opérant à partir de la Libye, précise l'OIM.  
    Le mois le plus meurtrier a été celui d'avril, avec près de 
1.250 décès enregistrés, dont 800 environ dans le naufrage d'un 
seul navire au large de la côte libyenne. Seules 28 personnes 
ont survécu à ce drame.  
    Au total dans le monde, 5.350 migrants et réfugiés sont 
morts en tentant de rallier d'autres pays, estime l'organisation 
basée à Genève, alors que le total de 2014 s'élevait à 5.017. 
    L'estimation pour les décès cette année en Méditerranée est 
à comparer avec les 3.270 décès comptabilisés en 2014.  
    Ce record de personnes mortes en tentant de fuir les 
conflits ou la pauvreté est "choquant et inexcusable", a déclaré 
le directeur général de l'OIM, William Lacy Swing, dans un 
communiqué.  
    Le bilan établi par l'OIM, dans le cadre de son "projet sur 
les migrants disparus", s'appuie sur une série de sources, parmi 
lesquelles les informations rapportées par les médias et les 
statistiques gouvernementales. C'est la troisième année que 
l'organisation établit ce décompte.  
    Après la Méditerranée, la région la plus meurtrière pour les 
migrants est l'Asie du Sud-Est, essentiellement le golfe du 
Bengale, la mer d'Andaman, la Malaisie et la Thaïlande, où au 
moins 800 décès ont été recensés en 2015.  
    Au Mexique et le long de la frontière américano-mexicaine, 
quelque 330 décès ont été enregistrés.  
 
 (Ellen Wulfhorst; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français; Thomson Reuters Foundation est la fondation caritative 
de Thomson Reuters dédiée à la couverture des sujets 
humanitaires et liés aux droits des femmes, à la lutte contre la 
corruption et au changement climatique.(http://www.trust.org)) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant