Plus de 200 Yazidis libérés par l'Etat islamique en Irak

le
0

(Actualisé avec témoignage, contexte) KIRKOUK, Irak, 8 avril (Reuters) - L'organisation Etat islamique a libéré mercredi plus de 200 membres de la minorité yazidie qu'elle détenait en captivité depuis des mois dans le nord de l'Irak, rapporte un journaliste de Reuters. Les ex-captifs, au nombre de 216, sont tous âgés ou infirmes, précise-t-il, ajoutant que deux chrétiens ont également été libérés. Ils ont été remis aux forces kurdes près de la ville de Kirkouk. Certains étaient dans un état de fatigue avancée. Les Yazidis, adeptes d'un culte pré-islamique, ont été victimes de persécutions et de massacres commis par les combattants de l'Etat islamique parallèlement à la progression de l'organisation djihadiste l'an dernier dans le nord de l'Irak. Des milliers d'entre eux ont été tués ou capturés, les femmes réduites à l'état d'esclaves sexuelles, violées ou mariées de force. Une femme âgée appartenant au groupe libéré mercredi a raconté avoir été capturée en août dernier, alors que les djihadistes progressaient face aux forces kurdes dans la région du Sinjar. "J'avais perdu tout espoir de revoir mes enfants, mais aujourd'hui, ça s'est produit", a-t-elle dit, en larmes. Les raisons de leur libération restent inconnues. L'EI, qui tient les Yazidis pour des adorateurs du diable, avait déjà procédé à une libération similaire au début de l'année. (voir ID:nL6N0UW0I6 ) Dans un rapport publié le mois dernier, le Haut Commissariat de l'Onu pour les droits de l'homme évoque des "crimes contre l'humanité et peut-être même un génocide qui semblent avoir été commis dans ce conflit (...) en particulier contre les Yazidis", a déclaré Hanny Megally, directeur du Haut Commissariat pour l'Asie, le Pacifique, le Moyen-Orient et l'Afrique, lors d'une présentation de ce rapport à la presse. (Mustafa Mahmoud; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant