Plus de 200 soldats russes tués en Ukraine, selon l'opposition

le , mis à jour à 12:55
0

MOSCOU, 12 mai (Reuters) - Moscou a dépensé 53 milliards de roubles (927 millions d'euros) pour soutenir les rebelles séparatistes de l'est de l'Ukraine depuis le début du conflit qui a coûté la vie à au moins 220 soldats russes, lit-on dans un rapport de militants de l'opposition russe publié mardi. Ce rapport de 65 pages, basé sur des informations de sources publiques et des entretiens avec les familles de soldats tués, est le dernier projet sur lequel travaillait l'opposant Boris Nemtsov lorsqu'il a été assassiné à deux pas du Kremlin le 25 février dernier. Des militants de son parti et des journalistes proches de l'opposition ont mis la dernière main au rapport, qui contredit les affirmations du président Vladimir Poutine selon lesquelles les troupes russes ne sont pas engagées sur le front ukrainien. "La guerre avec l'Ukraine est une guerre non déclarée, une sale guerre cynique qui tient du crime contre la nation russe. Poutine restera dans l'Histoire comme le président qui a fait des Russes et des Ukrainiens des ennemis", a déclaré Ilia Iatchine, un des assistants de Boris Nemtsov, pendant une conférence de presse de présentation du rapport. Un porte-parole du Kremlin interrogé par Reuters n'a pas souhaité faire de commentaire, disant ne pas être informé de sa teneur et ne pas savoir si Vladimir Poutine prendrait la peine de le lire. "VOLONTAIRES" Le gouvernement de Kiev accuse régulièrement la Russie de soutenir militairement les séparatistes de l'est du pays et les pays occidentaux ont imposé pour cette raison des sanctions à la Russie. Avant sa mort, Boris Nemtsov avait expliqué avoir commencé à travailler sur ce rapport en début d'année après avoir été contacté par des familles de soldats tués. Selon son enquête, au moins 150 soldats russes ont trouvé la mort l'été dernier lors de violents combats autour du village d'Ilovaisk et dans la région de l'est de Donetsk. Leurs familles ont reçu des dédommagements s'élevant à trois millions de roubles en contrepartie de leur silence, écrivent les auteurs du rapport. L'autre bataille particulièrement meurtrière pour l'armée russe s'est déroulée en début d'année autour de la ville de Debaltseve, où au moins 70 soldats ont été tués sans que leurs familles ne reçoivent cette fois la moindre indemnisation. D'après le rapport, les soldats sont la plupart du temps contraints à quitter l'armée avant de se rendre sur le front ukrainien, un artifice utilisé par le Kremlin pour affirmer qu'il n'y a pas de troupes déployées dans ce pays, seulement des "volontaires". Les auteurs de l'enquête estiment qu'en dix mois, Moscou a dépensé 53 milliards de roubles pour équiper et entretenir ces "volontaires" et les séparatistes ukrainiens. (Maria Tsvetkova; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant