Plus de 2,2 milliards de personnes pauvres dans le monde

le
2
Plus de 2,2 milliards de personnes pauvres dans le monde
Plus de 2,2 milliards de personnes pauvres dans le monde

Plus de 2,2 milliards d'êtres humains sont pauvres ou proches de la pauvreté dans le monde, un nombre qui risque d'augmenter au gré des crises financières et catastrophes naturelles, a averti l'ONU jeudi.

Dans son rapport 2014 rendu public à Tokyo, le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) cite le prix des denrées alimentaires et les conflits violents comme autres facteurs aggravants de la pauvreté.

«Si vous être pauvre, vous êtes moins capable d'encaisser et gérer tous ces chocs. Beaucoup de barrières se dressent devant vous», a expliqué à des journalistes Khalid Malik, l'auteur principal du rapport. Même si globalement la pauvreté recule dans le monde, le Pnud met en garde contre les inégalités croissantes ainsi que des «vulnérabilités structurelles» qui, selon l'agence, constituent des «menaces sérieuses» dans la lutte contre ce fléau.

1,2 milliard de personnes vivent avec 1,25 dollar voire moins par jour

«Eliminer l'extrême pauvreté n'est pas seulement arriver à zéro, encore faut-il rester à ce niveau»,  écrit l'organisation spécialisée de l'ONU dans ce document intitulé «Progrès humain durable: réduire les vulnérabilités et construire la résilience».

«C'est la première fois que ces concepts ont été accouplés dans l'optique du développement», a déclaré Helen Clark, la directrice du Pnud lors de la présentation du rapport.

«Il faut spécifiquement protéger celles et ceux qui sont menacés par des catastrophes naturelles, des changements climatiques ou des chocs financiers. Mettre au coeur de notre agenda de développement la réduction de ces vulnérabilités constitue le seul moyen de s'assurer que le progrès est résilient et durable», peut-on y lire.

«Assurer une protection sociale de base aux pauvres du monde entier coûterait moins de 2% du PIB mondial (...) Une protection sociale de base est abordable tant que les pays à faible revenu redistribuent ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sarestal le jeudi 24 juil 2014 à 14:02

    Il faut faire d'urgence un parachutage de capotes !

  • M2941863 le jeudi 24 juil 2014 à 13:56

    Et je parie que c'est ceux-là qui ont le plus de marmots... chacun ses distractions...