Plus de 14% des Français vivent sous le seuil de pauvreté

le
2
Plus de 14% des Français vivent sous le seuil de pauvreté
Plus de 14% des Français vivent sous le seuil de pauvreté

La France compte 8,8 millions de personnes pauvres. C'est l'un des enseignements d'une étude sur les niveaux de vie publiée mardi par l'Insee. Selon elle, le taux de pauvreté est resté stable en 2014 à 14,1% de la population. L'année précédente, ce taux s'établissait à 14% un an plus tôt.

 

Ces 8,8 millions de personnes vivent en-dessous du seuil de pauvreté de 1 008 euros par mois. Ce seuil correspond à 60% du niveau de vie médian de la population, qui s'établissait à 1 679 euros mensuels en 2014. Cela signifie que la moitié de la population disposait d'un niveau de vie inférieur à ce montant et que l'autre moitié disposait d'un niveau de vie supérieur.

 

Une légère augmentation «qui n'est pas significative»

 

D'après les auteurs de l'étude, la légère augmentation du taux de pauvreté constatée en 2014 de 0,1 point n'est pas «significative d'un point de vue statistique (...) compte tenu de l'incertitude inhérente à l'utilisation d'une enquête par sondage». Le «niveau de vie médian» des personnes pauvres s'est par ailleurs maintenu, atteignant 805 euros par mois en 2014, contre 806 euros en 2013 en euros constants.

 

 

 

Sans surprise, les chômeurs et les familles monoparentales sont les plus touchées par la pauvreté : près de 37% des personnes sans emploi et 36% des personnes vivant dans une famille monoparentale vivent sous le seuil de pauvreté, contre un peu moins de 8% des retraités. Plus généralement, le niveau de vie médian de l'ensemble de la population, de 20 150 euros par an, a poursuivi «la longue stagnation observée depuis 2008» au début de la crise.

 

 

Mais après deux années de baisse, «les inégalités globales» se sont stabilisées en 2014. Les 10% de personnes les plus aisées ont vu leur niveau de vie «se dégrader», mais de façon «moins marquée qu'en 2013», tandis que les 10% de personnes les plus pauvres ont vu le leur se ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M169421 il y a 5 mois

    Et le regroupement familial permet à des gens de mieux vivre sans avoir jamais cotisé ou payé un rond,avec des montants et des aides bien au delà de l'imagination.Elle est belle notre patrie pour ses citoyens.

  • CHANOMAR il y a 5 mois

    Ici en Bretagne les gens pauvres ont les voie pas mais les services sociaux comme les Caf les arcelles les empêchent de vivres correctement une usine a gaz pour des milliers de fonctionnaires sans sociales du chiffres