Plus de 120 économistes se prononcent contre le traité européen

le
8
PLUS DE 120 ÉCONOMISTES CONTRE LE TRAITÉ EUROPÉEN
PLUS DE 120 ÉCONOMISTES CONTRE LE TRAITÉ EUROPÉEN

PARIS (Reuters) - Plus de 120 économistes se prononcent contre le traité budgétaire européen, synonyme selon eux d'une politique d'austérité néfaste, dans une tribune publiée dans Le Monde mardi, jour de la présentation du texte à l'Assemblée nationale.

Le gouvernement espère le faire adopter sans les voix de droite et malgré l'hostilité d'une partie de la gauche, à l'origine d'une manifestation dimanche.

"En limitant plus que jamais la capacité des pays à relancer leurs économies et en leur imposant l'équilibre des comptes publics, ce traité est porteur d'une logique récessive qui aggravera mécaniquement les déséquilibres actuels", écrivent ces économistes.

Parmi les signataires, Le Monde cite Dominique Taddéi, Frédéric Lordon, Jacques Généreux, Paul Jorion, André Orléan, Jean Gadrey, Jean-Marie Harribey, Bernard Friot, Dominique Plihon, Guillaume Etievant et Jacques Rigaudiat.

"François Hollande, après s'être engagé pendant la campagne à renégocier le traité européen, n'y a en fait apporté aucun changement et choisit aujourd'hui de poursuivre la politique d'austérité entamée par ses prédécesseurs. C'est une erreur tragique", poursuivent-ils. "Il faut briser l'étau des marchés financiers et non leur donner des gages."

Adopté en mars par 25 des 27 membres de l'Union européenne, le traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de l'Union économique et monétaire (TSCG) renforce les dispositions visant à faire appliquer la discipline budgétaire.

Il oblige notamment ses signataires à plafonner leur déficit structurel à 0,5% du PIB sous peine de sanctions.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yann Le Guernigou

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mnanni le mardi 2 oct 2012 à 14:00

    A M41 : La performance des entreprises, ça veut rien dire... ce que vous laissez entendre : c'est abaisser le coût du travail, pour pouvoir produire plus (des produits de m.erde) à moindre coût et revendre plus facilement en faisant une marge plus grande !

  • mnanni le mardi 2 oct 2012 à 13:56

    A M41 : vous avez oublié "le retour à l'esclavage..."

  • pier4564 le mardi 2 oct 2012 à 13:54

    la plupart de ces économistes sont payés par l'état et prêchent pour leur paye!plafonnons les salaires de fonctionnaires et élus à 3 Smics!

  • M4189758 le mardi 2 oct 2012 à 13:31

    JPi - rétablir un équilibre avec tous nos voisins avec une retraite prise à 65 ans.Toutes ces mesures seront prises reste à savoir quand ?

  • M4189758 le mardi 2 oct 2012 à 13:29

    JPi - retour aussi aux 39/40 heures de travail par semaine en France pour rétablir les performances des entreprises et lutter contre les délocalisations

  • M4189758 le mardi 2 oct 2012 à 13:28

    JPi - retour aussi aux 39/40 heures de travail par semaine en France pour rétablir les performances des entreprises et luter contre les délocalisation.

  • M4189758 le mardi 2 oct 2012 à 13:27

    JPi - Et pour éclaircir les choses: devant le surendettement de la France il faudrait 30% d'augmentation des impôts et 70% de réduction des dépenses de l'état. Réduction des dépenses comme plafonner les retraites pas de retraite payée par l'état supérieure à 3500 euros et inférieure à 1000 euros.

  • M4220692 le mardi 2 oct 2012 à 12:36

    Face une situation explosion sociale, c'est la suscite du peuple de l'UE ! Il oblige et plafonner leur déficit structurel à 0,5% du PIB sous peine de sanctions. Si le PIB diminue le déficit augmente et dépasse 0,5% !