Plus de 120 corps échoués en juillet dans l'ouest de la Libye

le
0
    TRIPOLI, 31 juillet (Reuters) - Plus de 120 corps de 
migrants morts en tentant de traverser la Méditerranée ont été 
rejetés par la mer en juillet dans les environs de Sabratha, 
dans l'ouest de la Libye, a déclaré dimanche le maire de la 
ville. 
    Selon Hussein Thouadi, joint au téléphone par Reuters, des 
corps sont découverts quotidiennement sur les côtes et 53 l'ont 
été le même jour, la semaine dernière. 
    Toujours selon lui, la plupart des migrants dont les corps 
ont été retrouvés étaient originaires de pays d'Afrique 
sub-saharienne et 23 d'entre eux venaient de la Tunisie voisine. 
    La Libye est devenue un point de passage important pour les 
migrants, qui fuient le plus souvent les violences et la 
pauvreté dans leur pays d'origine et prennent la mer sur des 
embarcations de fortune en direction des pays européens. 
    Le chaos qui règne en Libye et les conflits entre 
différentes factions ont donné aux passeurs une relative 
impunité dans le pays. 
    Selon l'Organisation internationale pour les migrations 
(OIM), plus de 3.000 personnes ont péri depuis le début de 
l'année dans leur tentative de traversée de la Méditerranée et, 
parmi elles, environ trois quarts sont mortes en tentant de 
rejoindre les côtes italiennes depuis l'Afrique du Nord. 
    L'OIM évalue par ailleurs à près de 90.000 le nombre de 
migrants qui ont réussi la traversée en Méditerranée centrale 
cette année.      
 
 (Aidan Lewis; Simon Carraud pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant