Plus d'une cinquantaine de policiers afghans tués au Helmand

le
0
    LASHKAR GAR, Afghanistan, 30 mai (Reuters) - Plus de 
cinquante policiers ont été tués au cours des deux derniers 
jours lors de violents affrontements autour de la ville de 
Lashkar Gar, capitale de la province du Helmand dans le sud de 
l'Afghanistan. 
    Cette région a été l'an passé le théâtre de plusieurs 
offensives importantes de la part des taliban qui tentent de 
renverser le gouvernement. Les troupes de l'Otan qui soutiennent 
les autorités en place à Kaboul ont été contraintes de déployer 
plusieurs centaines de militaires pour épauler les forces de 
sécurité afghanes. 
    Selon le chef de la police provinciale, 24 policiers ont 
péri dans les combats lundi et 33 autres avaient été tués 
dimanche. Une quarantaine ont été blessés. 
    Les insurgés taliban se sont rendu maîtres d'au moins 22 
postes de contrôle tenus par la police et l'armée, a précisé un 
autre responsable de la police, confirmant le bilan des 
victimes. 
    Les affrontements sont particulièrement violents dans les 
localités de Greshk, Nad Ali et Nahr-e Saraj qui bordent la 
capitale provinciale Lashkar Gah au nord et à l'ouest. 
    Des tirs d'artillerie et des fusillades ont été entendus 
tout au long de la nuit de dimanche à lundi dans la capitale, 
rapportent des habitants. Un hôpital local a fait état de 40 
blessés, 30 civils et 10 membres des forces de sécurité. 
     
 
 (Josh Smith; Pierre Sérisier pour le service français, édité 
par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant