Plus d'un tiers des Franciliennes craignent de sortir seules le soir

le
2
Selon une enquête réalisée en Ile-de-France, le sentiment d'insécurité féminin touche moins celles qui sortent plus.

Les femmes ne sont pas plus victimes d'agressions que les hommes dans l'espace public: 7,3 % des Franciliens déclarent en effet avoir été agressés au cours des trois années précédentes, contre 7 % des Franciliennes. C'est ce que démontre l'enquête «Victimisation et sentiment d'insécurité en Ile-de-France», réalisée en 2011 par l'Institut d'aménagement urbain (IAU) d'IdF.

Paradoxalement, l'analyse de cette même enquête souligne qu'elles sont deux fois plus nombreuses à craindre d'être agressées ou volées dans les transports en commun et que 36,7 % des Franciliennes interrogées ont peur d'être seules le soir dans leur quartier, contre 9,7 % des hommes. Elles évoquent pourtant (hors domicile) moins de violences physiques: 54 % des femmes agressées n'ont subi ni coups ni blessures, contre 43 % des hommes. Ce fort sentiment d'insécurité s'expl...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3493130 le mardi 8 jan 2013 à 10:18

    Oui, donnez des statistiques. Quand on ne dit pas le nom des personnes interpelées cela à une signification que je vous laisse le choix de définir. Ce sentiment d'insécurité existe partout maintenant et effectivement pas que pour les femmes.

  • farouxfr le mardi 8 jan 2013 à 09:59

    Il y a-t-il une statistique sur les agresseurs ? Ce ser a intéressant !