Plus d'un tiers des Français commentent la télé sur le net

le
0
Plus d'un tiers des Français commentent la télé sur le net
Plus d'un tiers des Français commentent la télé sur le net

Plus d'un tiers des Français (37%) commentent les programmes TV sur internet et utilisent en premier lieu Facebook quand ils le font, selon le baromètre Orange/Terrafemina diffusé mercredi en exclusivité par l'AFP.Pour la dix-huitième vague de ce baromètre portant sur les usages internet des Français, dévolu cette fois-ci à la "Social TV", soit les interactions entre la télévision et les réseaux sociaux, l'institut CSA a interrogé en ligne 1.059 internautes français âgés de 15 ans et plus, du 11 au 13 juin.Si les conversations "dans la vraie vie" restent la forme préférée des Français pour échanger sur les programmes TV, ils sont cependant 4% à s'exprimer "souvent" sur ces programmes via des commentaires sur internet, 12% à le faire "de temps en temps", et 21% à le faire "rarement", soit un sous-total de 37% de sondés qui s'adonnent "occasionnellement" à cette pratique."Si les femmes sont plus souvent actives que les hommes (40% au lieu de 34%), ce sont surtout les jeunes qui se démarquent : 76% des 15-17 ans déclarent s?exprimer sur Internet à propos de programmes TV (dont 14% souvent), tout comme 59% des 18-24 ans", précise le baromètre.Facebook est de loin le premier vecteur d'interaction avec les programmes TV : 52% des personnes qui commentent sur internet les émissions qu'ils regardent l'utilisent, contre 17% qui postent leurs réactions sur des blogs ou des forums, et 11% sur Twitter."Quant à la façon de commenter sur le net, deux internautes sur trois concernés par la question (67%) déclarent principalement le faire après la diffusion, 24% le faisant en direct et 9% avant la diffusion", soulignent Terrafemina/Orange/CSA."A noter que les internautes actifs sur les réseaux sociaux peuvent avoir des habitudes différentes : presqu?un internaute actif sur Twitter sur deux (46%) préfère ainsi commenter en direct, comme c?est également le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant