Plus d'espoir de retrouver des survivants en Afghanistan

le
0
PLUS D'ESPOIR DE RETROUVER DES SURVIVANTS EN AFGHANISTAN
PLUS D'ESPOIR DE RETROUVER DES SURVIVANTS EN AFGHANISTAN

KABOUL (Reuters) - Les autorités afghanes ont renoncé samedi à tout espoir de retrouver des survivants après le gigantesque glissement de terrain dans le nord-est du pays, pour lequel les bilans oscillent entre quelques centaines et 2.700 morts.

Au moins 300 habitations de pisé ont été emportées vendredi lors de la catastrophe, selon les autorités afghanes et des ONG internationales.

La mission des Nations unies en Afghanistan parle de plus de 350 morts, mais un porte-parole du gouverneur de la province de Badakhshan a avancé un bilan de plus de 2.100 tués. De son côté, l'Organisation internationale des migrations (OIM, agence intergouvernementale basée à Genève) a déclaré qu'il y avait 2.700 morts et disparus.

"L'ampleur de ce glissement de terrain est absolument terrifiante, avec pratiquement tout un village emporté", a déclaré le chef de la mission de l'OIM en Afghanistan, Richard Danzinger. "Des centaines de familles ont tout perdu et ont un besoin énorme d'aide".

L'énorme coulée de boue s'est produite à la suite d'une semaine de pluies torrentielles et de fonte des neiges.

L'armée afghane a acheminé par voie aérienne des moyens de secours, la région n'étant desservie que par des routes de montagne en mauvais état.

Les forces multinationales sous commandement de l'Otan se sont dites prêtes à apporter leur aide mais ont précisé que le gouvernement afghan ne les avait pas sollicitées.

Les taliban, peu actifs dans la région, ont assuré qu'ils ne menaceraient pas la sécurité des secours.

(Mirwais Harooni et Jeremy Laurence; Tangi Salaün et Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant