Pluies-inondations ou neige-verglas : douze départements en alerte

le
0
Pluies-inondations ou neige-verglas : douze départements en alerte
Pluies-inondations ou neige-verglas : douze départements en alerte

Douze départements sont placés aujourd'hui en vigilance orange en raison des intempéries. Quatre sont mis en alerte pour pluie et inondation à partir de 19 heures : il s'agit de l'Ariège, de la Haute-Garonne, des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées. La vigilance orange devrait prendre fin au plus tôt vers 21 heures vendredi, précise Météo France.

Deux autres départements du sud-ouest sont également placés en vigilance en raison de vents violents : les Landes et le Gers. 

En outre, six départements sont placés en alerte orange en raison des chutes de neige de risque de verglas : l'Ain, la Haute-Savoie, la Savoie et l'Isère en Rhône-Alpes, ainsi que le Doubs et le Jura en Franche-Conté. 

Une perturbation pluvieuse très active venue de l'Atlantique doit atteindre les Pyrénées dans la soirée en donnant des pluies soutenues sur le piémont pyrénéen et ses abords et de la neige en altitude. Ces précipitations abondantes vont persister au cours de la nuit prochaine et demain vendredi, et donner des cumuls très importants.

La limite pluie-neige vers 2000 mètres s'abaisse lentement jusque vers 1100 mètres en fin de nuit prochaine, puis vers 900 mètres en cours de journée de vendredi, ajoute  Météo France.

PARTICIPEZ. Envoyez-nous vos vidéos en cliquant ici

D'ici à vendredi soir, on attend des cumuls de l'ordre de 40 à 70 mm en plaine, 70 à 100 mm à basse altitude (piémont) voire 120 mm localement. En montagne, les chutes de neige deviennent conséquentes et donnent une couche de neige de 80 cm à localement 1 m d'ici vendredi soir vers 1500m.

Risque d'avalanches en Isère

La préfecture de l'Isère a annoncé pour ce jeudi un risque d'avalanches de 3 sur une échelle de 5 pour les massifs de la Chartreuse et du Vercors tandis qu'il est de 4 pour ceux de l'Oisans «au-dessus de 2.200 mètres», des Grandes Rousses, également «au-dessus de 2.200 mètres», et de Belledonne, «au-dessus de 2.000 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant