Pluies historiques en Caroline du Sud, un cargo considéré perdu

le
0

WEST COLUMBIA, Caroline du Sud, 5 octobre (Reuters) - Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la Caroline du Sud, dans le sud-est des Etats-Unis, ont fait au moins neuf morts ces derniers jours, a annoncé lundi le gouverneur de l'Etat, Nikki Haley. Ces précipitations historiques ne sont pas directement liées à l'ouragan Joaquin mais à un système dépressionnaire secondaire qui s'est formé devant lui. Un demi-millier de routes et de ponts ont dû être fermés en raison de la montée des eaux dans tout l'Etat et Nikki Haley a exhorté les habitants à rester chez eux et à éviter de circuler en voiture. "Si vous êtes chez vous, restez-y", a-t-elle dit lors d'une conférence de presse à la mi-journée. "Ce n'est pas le moment de prendre des photos." Dans certaines régions de Caroline du Sud, il est tombé plus de 50 cm d'eau en quarante-huit heures, selon les services de la météorologie nationale (NWS). Et les prévisionnistes s'attendaient à des précipitations comprises entre 5 et 15 cm pour la journée de lundi avant que la pluie ne se calme. La rivière Congaree, qui traverse la capitale de l'Etat, Columbia, a atteint son niveau le plus haut depuis 1936, montant de trois mètres en douze heures. A Charleston, il est tombé en moins de quatre jours plus d'eau qu'au cours des 31 jours de n'importe quel autre mois d'octobre. Mais la côte sud-est des Etats-Unis aurait pu connaître une situation encore plus difficile si l'ouragan Joaquin qui a frappé la semaine passée les Bahamas avait touché terre. Lundi, il se trouvait au nord des Bermudes et, selon le NWS, suivait une trajectoire nord-nord-est le ramenant en plein océan Atlantique. Les recherches se sont poursuivies pour tenter de retrouver la trace d'un cargo, l'El Faro, dont on a perdu toute trace depuis qu'il est entré dans l'oeil du cyclone, jeudi au large des Bahamas. Les garde-côtes ont annoncé lundi avoir découvert un corps et un canot de sauvetage vide dans le secteur des recherches. "Nous considérons que le navire a sombré", a déclaré le capitaine Mark Fedor, de l'US Coast Guard, lors d'un point de presse à Miami. El Faro, un cargo long de 224 mètres, naviguait avec 33 membres d'équipage à son bord - 28 Américains et cinq Polonais. Il a lancé un appel de détresse jeudi. (Greg Lacour avec Harriet McLeod à Charleston et Zachary Fagenson à Miami; Nicolas Delame et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant