Pluies et inondations : les Pyrénées-Orientales en vigilance rouge

le
1
Pluies et inondations : les Pyrénées-Orientales en vigilance rouge
Pluies et inondations : les Pyrénées-Orientales en vigilance rouge

La vigilance reste de mise ce samedi dans le sud de la France en raison des intempéries. Elles est même extrême dans les Pyrénées-Orientales placées à 22 heures en vigilance rouge face aux fortes pluies et aux risques d'inondations. Deux autres départements, l'Hérault et l'Aude restent en vigilance orange. Dans l'après-midi, l'alerte «inondation» dans l'Aveyron et «pluie-inondation» en Haute-Corse avait été levée par Météo-France.

Inquiétude et évacuations dans les Pyrénées-Orientales

Dans les Pyrénées-Orientales, la préfecture craint le renforcement attendu des intenses averses qui s'abattent déjà sur le nord du département. En début de soirée, une vingtaine de personnes ont dû être mises en sécurité après l'inondation de leur domicile dans des communes situées le long de l'Agly, qui a débordé par endroits dans le nord des Pyrénées-Orientales. Cent sapeurs-pompiers et une centaine de gendarmes sont mobilisés sur place, selon la préfecture qui a demandé également des renforts de militaires de la protection civile. Plusieurs villages ont ouvert des salles communales en vue de servir d'éventuels refuges, le long de la Têt, du Tech et de l'Agly, selon la préfecture.

En soirée, des pluies étaient déjà localement fortes sur les Pyrénées-Orientales avec des intensités horaires de l'ordre de 20 à 40 mm. Selon le site keronaus, jusqu'à 60 mm sont tombés en une heure sur plusieurs points.

Les intensités deviennent fortes sur les #PyrénéesOrientales avec 50 à 60 mm relevés en 1h en plusieurs points.-- Keraunos (@KeraunosObs) November 29, 2014

Depuis la matinée d'aujourd'hui samedi, les cumuls sont déjà très importants sur un axe allant de Le Boulou à Saint-Paul-de-Fenouillet en passant par Ille-sur-têt. Sur cet axe, ils atteignent 150 à 250 mm voire très localement 300 mm. Par ailleurs, d'importants cumuls ont été observés en Vallespir, de l'ordre de 150 à 200 mm.Cette ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2711013 le samedi 29 nov 2014 à 09:23

    Ils voulaient le soleil ??? et bien qu'ilz payent ! et y compris en justice si il s'avère qu'ils ont construit ou accordé des permis en zone rouge ! Marre de la solidarité à sens unique !