Pluie de chocs en Europe ce week-end

le
0
Pluie de chocs en Europe ce week-end
Pluie de chocs en Europe ce week-end

Dans tous les grands championnats européens, des chocs auront lieu ce week-end. Manchester United - Arsenal, les derbies de Milan et de Madrid ou encore Bayern Munich, Borussia Dortmund. Programme chargé pour les amoureux du football.

Manchester United - Arsenal (12e journée de Premier League, samedi à 13h30) C’est un des chocs historique de la Premier League., entre deux membres récurrents du Big Four. Au-delà de la rivalité entre les deux clubs, il y aura un match dans le match ce samedi après-midi à Old Trafford. José Mourinho et Arsène Wenger disputeront leur seizième face à face. Un duel qui tourne très souvent à l’avantage de José Mourinho qui ne compte pas moins de huit victoires face au manager des Gunners (une seule pour Wenger et six nuls). Si historiquement les canonniers n’y arrivent pas face à la bande du Portugais, cette fois pourrait être différente. Car Arsenal est en forme en ce début de saison et pointe à la quatrième place du championnat à seulement deux points du leader Liverpool. C’est plus délicat pour les Red Devils, décevants et sixièmes au général. Le « Special One » a lui déjà lancé les hostilités en lâchant la punchline de la journée en conférence de presse : « Je pense que Mr Wenger a le respect des autres. Je ne pense pas l'avoir. Mais mon dernier titre de champion remonte à 18 mois, pas à 18 ans. » Voilà qui devrait plaire à l’Alsacien. Atlético Madrid - Real Madrid (12e journée de Liga, samedi à 20h45) Duel qui s’est rééquilibré depuis quelques années, le derby de Madrid déchaîne toujours autant les passions dans la capitale espagnole. D’autant que les deux équipes disputeront leur 12e confrontation en seulement deux ans et demi. Sur les 20 derniers du genre, l’Atléti et le Real totalisent chacune sept victoires et six matchs nuls. Pour Diego Simeone, le duel entre les deux clubs s’est équilibré au point de se disputer d’ « égal à égal. » Zinedine Zidane tentera lui de continuer sur sa série d’invincibilité qui courre depuis maintenant vingt-huit rencontres. Dans l’ambiance bouillante du Vicente Calderon, l’affiche devrait tenir ses promesses. En cas de victoire, les locaux reviendraient à trois points du leader, le… Real Madrid. Un match à double enjeu donc. Borussia Dortmund - Bayern Munich (11e journée de Bundesliga, samedi à 18h30) Le Klassiker devrait tenir toute l’Allemagne en haleine en fin d’après-midi ce samedi. Comme souvent, le Bayern survole son début de saison. Seul le surprenant promu Leipzig suit la cadence imposée par les Bavarois. Aucune défaite depuis le début de l’exercice 2016-2017. Le son de cloche est tout autre du côté du Borussia. Les hommes de Thomas Tuchel n’ont pas remporté le moindre match en octobre malgré des débuts prometteurs. Les voilà donc au pied du mur. Victoire obligatoire pour le club de la Rhur qui compte six points de retard sur son adversaire du jour. Carlo Ancelotti a rappelé la qualité de son homologue en conférence de presse : « On va affronter une très bonne équipe. Tuchel est un bon entraîneur parce que Dortmund a une identité très claire. Je pense qu’il fait partie des meilleurs entraîneurs de Bundesliga. » Un duel placé sous le signe du respect. AC Milan - Inter Milan (13e journée de Serie A, dimanche à 20h45) Le  stade de Milan deviendra San Siro le temps du derby de la Madonnina dimanche soir. L’AC Milan reçoit son grand rival de l’Internazionale pour un duel des extrêmes. D’un côté, Milan est sur le podium derrière la Juventus Turin et l’AS Roma. Victoire obligatoire pour Vincenzo Montella et les siens s'ils veulent rester au contact. De l’autre, l’Inter végète à la 9e place, entre la Fiorentina et le Geona. Seulement cinq succès depuis le début de la saison. Stefano Pioli a, lui, tenté de motiver les siens à l’approche du choc qui, sur le papier, donne l’AC Milan favori : « Je viens d’une famille d’Interisti, je suis fier et enthousiaste de ce nouveau challenge, a lancé le nouvel entraîneur de l’Inter. Nous allons jouer avec passion, la même passion que celle de nos supporters. Je veux une équipe qui joue avec son cœur.» Nul doute qu’en face, la ferveur et la motivation seront également au rendez-vous.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant