Plongeon du moral des chefs d'entreprise en juin

le
6
A businessman waits to cross a street in Tokyo
A businessman waits to cross a street in Tokyo

PARIS (Reuters) - Le moral des chefs d'entreprise français s'est nettement dégradé en juin, le contexte social tendu et les blocages du mois de mai alimentant leur inquiétude, selon un sondage OpinionWay pour CCI France, La Tribune et Europe 1.

L'indicateur de l'optimisme des entrepreneurs a plongé de 11 points pour s'établir à 98 en juin, alors que cette enquête ne prend pas en compte les répercussions de la décision des Britanniques de quitter le Royaume-Uni puisqu'elle s'est terminée le jour du scrutin, le 24 juin.

Il s'agit d'un plus bas pour cet indice depuis le début de ce baromètre, en février 2015.

La proportion de chefs d'entreprise se déclarant confiants concernant les perspectives de l'économie mondiale reste relativement stable en juin (27%, en recul d'un point par rapport à mai), tout comme le niveau de confiance pour l'économie française, en hausse d'un point à 18%.

En revanche, la confiance des dirigeants pour leur propre entreprise a plongé de sept points pour s'établir à 57%.

"Nos entrepreneurs semblent souffrir particulièrement de ce printemps social sur lequel se sont greffé les inondations de fin mai début juin et avant de mesurer dans les prochains mois l'impact du récent Brexit", relève l'institut de sondage.

Interrogés sur les conséquences des grèves et blocages du moi de mai, ils s'attendent à ce que ce mouvement social exerce un impact important sur l'économie française (78%), sur la qualité du dialogue social (69%) et l'emploi (69% également). Près d'un tiers d'entre eux (30%) prévoient que leur propre entreprise sera concernée.

Cette enquête a été effectuée auprès d'un échantillon représentatif de 601 dirigeants d'entreprise interrogés par téléphone du 7 au 24 juin dernier.

(Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ref1929 le jeudi 30 juin 2016 à 16:35

    toutes...

  • ref1929 le jeudi 30 juin 2016 à 16:35

    c'est la crise et la misère et ca va etre également pour toute les PME

  • ref1929 le jeudi 30 juin 2016 à 16:34

    je vois pas pourquoi ils auraientt un autre moral que le reste de la population qui peut plus acheter leurs produits...

  • jean.coq le jeudi 30 juin 2016 à 16:24

    Depuis le BRexit on commente les photos en anglais !!!! C'est pour que les Britanniques comprennent mieux notre charabia ???

  • lorant21 le jeudi 30 juin 2016 à 16:22

    Pas très grave si celui de MM.Berger ou Martinez remonte! Eux, ils vont créer plein d'emplois!

  • jean.coq le jeudi 30 juin 2016 à 16:19

    Le journaliste de Reuters n'a pas pris ses informations au bon endroit. L'hote temporaire de l'Élysée non dit pourtant que ça va mieux.