Plombé par sa dette, Lafarge craint l'inflation

le
0
Le cimentier, qui a enregistré une baisse de 34% de son bénéfice au premier semestre à 260 millions d'euros, affirme que ses résultats annuels seront affectés par l'inflation et les effets de change. Le titre chute en Bourse.

En dépit d'un chiffre d'affaires en hausse de 3% à 7,9 milliards d'euros au premier semestre et stable à 4,4 milliards d'euros au deuxième trimestre, Lafarge enregistre un bénéfice en forte baisse de 34% à 260 millions d'euros au premier semestre. Le titre perd 3,21% à 38,41 euros, alors que le Cac 40 recule de 0,87%.

Le groupe a averti que l'inflation et les effets de change vont peser sur ses résultats annuels. «Le secteur reste affecté par une forte inflation et par l'absence de reprise globale dans les pays développés», explique Bruno Lafont, PDG de Lafarge, cité dans un communiqué. Le résultat net semestriel avait, il est vrai, bénéficié, l'an dernier, d'un gain exceptionnel de 160 millions d'euros, après avoir vendu sa participation de 17,28% dans le groupe portugais Cimpor.

Plombé par une dette colossale de 14 milliards d'euros- l'agence de notation Standard & Poor's a relégué la note du cimentier au rang d'émetteur spéculatif -, Lafarge affirme êt

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant