Playmobil et Lego se disputent les petites filles

le
0
En France, l'inventeur de la figurine en plastique est le troisième acteur du jouet, derrière les américains Hasbro et Mattel. Après avoir triplé son chiffre d'affaires en dix ans, il a terminé l'année 2011 avec 6% de croissance.

Au rayon jouets, la guerre pour séduire les filles aura bien lieu. En lançant officiellement la semaine dernière Lego Friends, une gamme dédiée aux petites filles, le fabricant de jouets danois est venu marcher sur les plates-bandes de son éternel rival, l'allemand Playmobil. Un lancement en grande pompe, soutenu par une campagne de publicité mondiale au budget record, 40 millions de dollars.

Avec ses briques aux tons pastel, Lego espère rattraper son retard sur Playmobil dont 40% des utilisateurs sont déjà des fillettes. Pas de quoi affoler l'allemand qui a conçu des figurines féminines dès 1976, deux ans après sa création. «Il a fallu près de vingt ans pour que nous établissions la mixité de la marque, explique Bruno Bérard, qui dirige depuis dix ans la filiale française. Lego veut frapper fort pour se positionner à long terme sur ce marché. C'est déjà notre cas.» Face au rouleau compresseur Lego, Playmobil -qui fait d'habitude profil bas en publicité- va n

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant