Plastic Omnium va racheter les pare-chocs de Faurecia

le
0
    PARIS, 14 décembre (Reuters) - Plastic Omnium  PLOF.PA  a 
signé lundi un protocole d'accord avec Faurecia  EPED.PA  en vue 
de lui racheter son activité pare-chocs, qui emploie 7.700 
personnes sur 22 sites et qui a généré l'an dernier un chiffre 
d'affaires de deux milliards d'euros. 
    Plastic Omnium, déjà spécialiste des blocs extérieurs de 
voitures, entend ainsi accroître ses capacités technologiques 
dans l'allègement des véhicules et la réduction des émissions 
polluantes. De son côté, Faurecia entend acccélérer ses 
investissements sur les trois autres pôles d'activité qui lui 
restent: les systèmes d'échappement, les sièges et les 
intérieurs. 
    D'une valeur d'entreprise de 665 millions d'euros, 
l'opération devrait être finalisée courant 2016, ont ajouté les 
deux équipementiers automobiles. Elle portera le chiffre 
d'affaires de Plastic Omnium à plus de huit milliards d'euros 
tandis que du côté de Faurecia, elle permettra d'effacer la 
quasi totalité de la dette, grâce aussi au remboursement 
anticipé de l'obligation convertible annoncé le 7 décembre. 
    Au 31 décembre dernier, l'endettement net de Faurecia se 
montait à 1,4 milliard d'euros environ. 
    L'équipementier a précisé que son activité composites, son 
usine travaillant pour Smart à Hambach (Moselle) et deux 
co-entreprises du groupe au Brésil et en Chine ne faisaient pas 
partie du projet conclu avec Plastic Omnium. 
    L'action de ce dernier a clôturé lundi à 25,25 euros 
(-3,55%) faisant ressortir une capitalisation boursière de 3,9 
milliards d'euros. Elle inscrit un gain de 11,65% depuis le 
début de l'année. De son côté Faurecia a fini en baisse de 
1,54%, ramenant sa capitalisation boursière à 4,3 milliards. 
      
    Le communiqué de Plastic Omnium: http://bit.ly/1RNvCo9 
 
 (Noëlle Mennella et Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel 
Bélot) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant