Plastic Omnium sacrifie des RTT pour sauver 300 emplois

le
0
Le sous-traitant menaçait d'un déménagement partiel en Allemagne.

Ils ont signé. À contrec½ur, mais ils ont fini par signer. Afin de sauver «300 à 400 emplois» selon la CGT, les 1 100 salariés des trois sites ardéchois de Plastic Omnium viennent de parapher, par l'entremise de leurs trois syndicats (CGT, CFDT et CFE-CGC), un accord avec leur direction. Son contenu? La suppression de trois jours de RTT, le gel des salaires en 2013 et leur revalorisation à hauteur d'un demi-point Insee en 2014, ainsi que l'arrêt jusqu'en 2015 du versement d'une participation, dont le plancher était jusqu'ici de 500 euros.

«C'était soit ça, soit la direction déménageait une partie de l'usine en Allemagne», explique Pascal Lemercier, représentant syndical CGT de ce sous-traitant, fabricant des pièces en plastiques thermoformées (partie de cabines, hayons...) pour le compte, notamment, des camions Mercedes et Volvo Trucks ou encore Renault et Range Rover.

À l'o...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant