Plastic Omnium : exercice bien piloté

le
0
Le PDG, Laurent Burelle, a l'intention de prendre le marché de vitesse en 2016. (© D. Delmond / Plastic Omnium)
Le PDG, Laurent Burelle, a l'intention de prendre le marché de vitesse en 2016. (© D. Delmond / Plastic Omnium)

Nouvelle accélération des résultats pour Plastic Omnium. L’an passé, le chiffre d’affaires de l’équipementier automobile a augmenté de 13,9%, à 5,98 milliards d’euros, en comptabilisant les revenus des coentreprises chinoises (HBPO et YFPO) à hauteur de leur pourcentage de détention. La croissance ressort à +15,6% dans la division automobile, comptant pour 94% des ventes (+7,3% à périmètre et change constants), portée par l’Asie et l’Amérique du Nord.

Grâce à une saine gestion des coûts et une bonne saturation de l’outil de production, le résultat opérationnel du groupe a progressé plus vite, de 19,6%, à 470 millions d’euros. Il représente 9,4% des ventes, contre 8,8% un an plus tôt. Au final, le bénéfice net annuel de 258 millions d’euros s’est bonifié de 15%.

Dans une industrie gourmande en capital, Plastic Omnium a consacré 323 millions d’euros à ses investissements l’an passé, soit 6,4% de son chiffre d’affaires. Neuf usines ont été mises en production (quatre en Chine, deux aux Etats-Unis et trois autres en Allemagne, Corée du Sud et Russie) et 132 programmes ont été lancés.

Malgré tout, le flux de trésorerie disponible a plus que doublé, à 202 millions d’euros (+143%). La dette nette s’est ainsi réduite de 31%. À 268 millions à fin 2015, elle ne représente plus que 21% des capitaux propres, contre un ratio d’endettement de 36% il y a un

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant