Plassat (Carrefour) pas favorable aux hypers ouverts le dimanche

le
3

PARIS, 8 décembre (Reuters) - Le PDG du groupe de distribution Carrefour CARR.PA , Georges Plassat, a déclaré lundi qu'il était favorable à l'ouverture le dimanche des magasins alimentaires situés dans les centres-villes mais pas à celle des hypermarchés. Le projet de loi pour la croissance et l'activité que le ministre de l'Economie Emmanuel Macron présentera mercredi en conseil des ministres prévoit d'étendre largement l'ouverture des commerces le dimanche. Il donne aux maires le pouvoir d'autoriser le travail 12 dimanches par an au lieu de cinq, une dérogation qui pourra être permanente dans les zones dites touristiques, touristiques internationales et commerciales à fort potentiel. "Je suis favorable à l'ouverture des magasins alimentaires et beaucoup moins, voire pas du tout, pour les hypers", a déclaré le PDG de Carrefour sur France Inter. Une porte-parole du groupe, priée d'expliciter cette position, a répondu à Reuters que les commerces de proximité répondaient à des achats de dernière minute qui pouvaient justifier leur ouverture le dimanche. Georges Plassat a en outre indiqué que le Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) atteignait pour Carrefour environ 110 millions d'euros en 2014, et avait permis au groupe de créer 9.500 emplois en France et d'y investir 800 millions cette année. (Benjamin Mallet, avec Dominique Vidalon, édité par Dominique Rodriguez)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le lundi 8 déc 2014 à 14:04

    Il y a quand même qq chose qui devrait interpeler davantage…le panier de la ménagère est ce qu’il est…et qu’il soit rempli sur qqs jours ou le dimanche en plus, n’y changera rien, si le pouvoir d’achat reste le même ?...Par contre, les frais généraux des entreprises, OUI ?!!!... ALORS ?!!!... ))

  • dotcom1 le lundi 8 déc 2014 à 11:39

    Carrefour est surtout présent dans les centres villes, et possède peut d'hyper. Cette déclaration médiatisée vise surtout à embarrasser ses concurrents plus exposés aux périphéries des villes.

  • M9244933 le lundi 8 déc 2014 à 11:29

    Position logique. En dehors des zones touristiques, où l'ouverture augmente le chiffre d'affaires des magasins car le client touriste n'est là qu'à un moment précis, les clients ne font que dépenser leur budget sur sept jours au lieu de six. Par contre le magasin augmente ses frais fixes (chauffage, surveillance,...) et ses frais variables (heures supplémentaires, encadrement,...). Ce n'est pas une question d'idéologie.