Plan loup : l'espèce ne connaît pas les frontières

le
0
Une étude conduite par des chercheurs italiens prône une gestion des loups à l'échelle du massif Alpin plutôt que pays par pays. Car les loups ne connaissent pas les frontières.

Les loups sont en train de recoloniser naturellement le massif alpin. Le plan présenté jeudi par les ministres de l'Agriculture et de l'Ecologie prévoit une gestion territorialisée de cet animal emblématique, à l'échelle de la vallée voire de la micro-région. «La gestion du loup, quels que soient ses objectifs, doit être planifiée à l'échelle de tout le massif alpin et pas décidée isolément par chaque pays, souligne pourtant Paolo Cucci, de l'université La Sapienza, à Rome. Ce que l'on fait dans le Piémont ou en Suisse retentit sur l'ensemble des autres prédateur vivant à l'ouest des Alpes».

Avec plusieurs de ses collègues il a dressé une carte des zones particulièrement favorables à l'installation de cet animal et ce sur l'ensemble du massif alpin (Biological C...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant