Plan de sauvetage de la SNCM : la grève suspendue

le
12
Plan de sauvetage de la SNCM : la grève suspendue
Plan de sauvetage de la SNCM : la grève suspendue

Les syndicats de la SNCM ont suspendu, dans la nuit de mercredi à jeudi, leur préavis de grève reconductible prévu à compter de jeudi 6 heures. Cette décision de suspension a été prise sur la base de «l'ensemble des réponses apportées par les actionnaires et le ministre des Transports et du courrier supplémentaire du ministre des Transports», a indiqué le représentant de la CGT Marins Frédéric Alpozzo, au nom de l'intersyndicale CFDT-CFE-CGC-CGT-CFTC-FO.

Ces réponses du ministère et des actionnaires doivent être présentées jeudi en début de matinée aux salariés et à l'encadrement de l'entreprise, réunis en assemblée générale sur le port de Marseille. L'intersyndicale doit être de nouveau reçue au ministère des Transports à Paris à la mi-juillet.

Interrogé sur ce dossier ce jeudi matin sur RMC, le ministre délégué chargé des Transports et de l'Économie maritime, Frédéric Cuvillier, a réaffirmé le potentiel de la SNCM et les inévitables changements qui devront être opérés pour la rendre plus opérationnelle. « La SNCM est une société qui a de l'avenir, c'est une entreprise qui gagne des marchés. Mais il lui faut des perspectives; monter un plan industriel. On maintient une flotte de 8 bateaux mais on la renouvelle et on l'adapte aux nouvelles normes.»

La SNCM condamnée par Bruxelles à rembourser les subsides d'Etat

Dans le courrier envoyé dans la nuit aux responsables syndicaux, le ministère confirme que «l'Etat s'est immédiatement pourvu en cassation auprès de la Cour de justice européenne» pour s'opposer à la condamnation de la SNCM par Bruxelles à rembourser, d'ici à fin août, 220 millions d'euros d'aides publiques reçues entre 2007 et 2013 et jugées illégales.

Le ministère indique également dans ce texte que «les actionnaires, et parmi eux l'Etat, travaillent actuellement à la définition des modalités de financement les plus adaptées du plan industriel ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Bol78 le jeudi 27 juin 2013 à 13:30

    Les syndicats font couler et il faut que nos impôts les sauvent?

  • M1765517 le jeudi 27 juin 2013 à 13:29

    "entreprise qui gagne des marchés" ouais ouais, le ministre paumade et ne veut pas dire qu'il a baissé sa culotte !

  • M9700920 le jeudi 27 juin 2013 à 12:54

    SNCM ,elle existe encore? qu'est ce qu'on attend pour fermer cette boutique et virer tous les gugusses qui s'y font bronzer à nos frais!!!!!

  • rodan3 le jeudi 27 juin 2013 à 11:36

    ah de l'avenir la SNCM ?? faudrait poser la question aux armateurs du pourquoi ils préfèrent les ports du nord de l'europe même au prix d'un surcoût de voyage..., à priori ils sont pas idiots ..!

  • knbskin le jeudi 27 juin 2013 à 10:57

    Il n'y a rien à sauver, à la SNCM : on vend les bateaux au plus offrant, et plouf ! :(

  • nebraska le jeudi 27 juin 2013 à 09:56

    Plan de sauvetage ???? Qu'on leur file des bouées et qu'ils se débrouillent. Inutile de leur filer du fric.

  • M6437502 le jeudi 27 juin 2013 à 09:36

    La SNCM est une grosse bête et les grosses bêtes mettent généralement plus de temps à crever que les petites.Mais elles crèvent.C'est quand même réconfortant.

  • M3182284 le jeudi 27 juin 2013 à 08:43

    ça suffit de se faire rançonner par ces maîtres chanteurs; là aussi la transparence sur les salaires et les jours effectivement travaillés s'impose.

  • Georg47 le jeudi 27 juin 2013 à 08:39

    Ce matin je viens d'entendre que l'organisation du Tour de France (qui part de Corse) utilise unbateau de CORSICA FERRIES.....pas fous les privés, ils engagent leut propre argent et ils ne font pas confiance à ces fous de la SNCM qui seraient capables de déclencher une nouvelle grève juste le jour du début de la compétition.C'est là qu'on aurait du voir Moi-Ubu pour remettre de l'ordre ! (à condition d'avoir un peu de courage)

  • frmg1950 le jeudi 27 juin 2013 à 08:08

    Que va encore faire l'état pour la SNCM ? De l'argent qui ira encore dans les poches des syndicats, des garanties pour les augmentations de salaire? Il faut laisser sombrer cette compagnie et repartir sur des bases nouvelles. Avant tout, il faut surtout pour que cela se fasse que plus personne ne voyage sur cette compagnie, il faut la boycoter tant qu'elle sera dirigée par les syndicats.